33 (0)1 49 60 40 66

vate

Chargée de recherche CNRS

 

Courriel : virginie.vate(at)gsrl.cnrs.fr

 

Virginie Vaté est chargée de recherche 1 au CNRS et rattachée au GSRL depuis novembre 2007.

Elle a soutenu sa thèse intitulée « A bonne épouse, bon éleveur ». Genre, « nature » et rituels chez les Tchouktches avant, pendant et après la période soviétique » en 2003 à l’Université de Paris 10 Nanterre. De 2003 à 2007, elle est chercheur à l’institut d’anthropologie sociale Max Planck (en 2004 elle a bénéficié d’une bourse de la Fondation Fyssen).

Virginie Vaté a participé à plusieurs projets collectifs français et internationaux (voir liste complète des activités). En particulier, de 2006 à 2009, elle collabore activement à la mise en place du projet BOREAS/NEWREL « New Religious Movements in the Russian North. Competing Uses of Religiosity after Socialism », dirigé par Patty Gray.

De 2008 à 2009, elle est responsable (côté français) de la convention d’échanges CNRS/Académie de Hongrie (« Modernisation et réponses locales en contextes socialiste et post-socialiste : perspectives comparatives en Sibérie, Asie Centrale et Vietnam ». Actuellement, elle participe au programme ANR MYSTOU (« Un mysticisme pour tous ». Conceptions de l’individu et conditions d’implantations des protestantismes évangéliques : Europe, Maghreb, Arctique, Océanie) dirigé par Christophe Pons (IDEMEC).

Elle est également membre du Centre d’anthropologie des religions de l’Université Européenne de St Pétersbourg, dirigé par A. Panchenko (co-dirigé par P. Plattet), dont l’objectif est d’étudier les mouvements pentecôtistes et charismatiques en Russie.

Elle a obtenu la médaille de bronze du CNRS en 2009.

Elle est membre du comité national du CNRS depuis septembre 2012.

Depuis 1994, les recherches de Virginie Vaté portent sur la Tchoukotka, région située à l’extrême Est de l’Arctique sibérien (Russie). Elle y a séjourné en tout environ trois années, principalement chez les Tchouktches éleveurs de rennes (régions d’Amgouema et de Kantchalane), chez les chasseurs de mammifères marins (Vankarem, Noutépelmène, Enmelen), mais aussi à Anadyr, la capitale de la région.

Ses recherches abordent les pratiques rituelles et les systèmes de représentations sous plusieurs angles (notamment : genre, relation homme-animal, etc.), portant une attention particulière à l’articulation entre aspects techniques et symboliques. Son programme actuel propose d’analyser comment plusieurs types de pratiques religieuses associées à plusieurs systèmes de représentations interagissent aujourd’hui dans la région du Détroit de Béring.

En particulier, elle s’intéresse aux conséquences de l’implantation relativement récente en Tchoukotka des mouvements évangéliques protestants. L’étude envisage par ailleurs des incursions en Alaska, versant américain du Détroit de Béring, en particulier à Nome et sur l’Ile Saint Laurent, localités entretenant des liens particuliers avec les communautés de Tchoukotka notamment au travers d’activités missionnaires. Un terrain y a été effectué durant l’été 2011.

 

***

Virginie Vaté is a research fellow (chargée de recherche 1) at the CNRS, affiliated to the GSRL since november 2007.

She defended her thesis, entitled « A bonne épouse, bon éleveur ». Genre, « nature » et rituels chez les Tchouktches avant, pendant et après la période soviétique » in 2003 at the University of Paris 10 Nanterre.

From 2003 to 2007, she was a research fellow at the Max Planck Institute for Social Anthropology (in 2004 she received a grant from the Fyssen Foundation).

V. Vaté has participated in several French and international collective projects (see complete list of activities). These include, among others, the following.

From 2006 to 2009, she actively took part in the project BOREAS/NEWREL « New Religious Movements in the Russian North. Competing Uses of Religiosity after Socialism », headed by Patty Gray .

In 2008 and 2009, she was responsible (on the French side) for the exchange convention between the CNRS and the Hungarian Academy of Sciences (« Modernisation and Local Responses in Socialist and Post-Socialist Contexts : Comparative Perspectives on Siberia, Central Asia, and Vietnam ».

Currently, she takes part in the ANR programme MYSTOU (« A mysticism for all » : Conceptions of the Individual and Conditions for the Emergence of Evangelical Protestantisms: Europe, Maghreb, Arctic, Oceania) headed by Christophe Pons (IDEMEC).

She also collaborates with the Centre of anthropology of religions of the European University of St Petersburg, headed by A. Panchenko (and co-headed by P. Plattet), which aims to study Pentecostal and Charismatic movements in Russia.

She received the bronze medal of the CNRS in 2009.

She became a member of the Comité National of the CNRS in September 2012.

Since 1994, V. Vaté’s research has dealt with Chukotka, a region located at the extreme east of the Siberian Arctic (Russia). She has spent altogether approximately three years there, mostly with Chukchi reindeer herders (Amguema and Kanchalan regions), and sea-mammal hunters (Vankarem, Nutepelmen, Enmelen) but also in Anadyr, the capital of the region.

In her research, she approaches ritual practices and systems of representations from different angles (e.g. gender, human-animal relations), paying a particular attention to the articulation between technical and symbolic aspects. In her current research she analyses how various types of religious practices associated with several systems of representations interact in the Bering Strait Region today. In particular, she is studying the consequences of the relatively recent settlement of Evangelical Christianity in Chukotka.

For this research, V. Vaté also plans some forays into Alaska, on the American side of the Bering Strait Region, in particular in Nome and on Saint Lawrence Island, places having special relations with Chukotkan communities, in particular through missionary activities. Some fieldwork was done in Alaska in the summer 2011.

 

 

Quelques publications récentes

 

  • (avec D. G. Anderson et R. P. Wishart), About the Hearth : Perspectives on the Home, Hearth and Household in the Circumpolar North, New York & Oxford, Berghahn, 2013.
  • Building a Home for the Hearth: An Analysis of a Chukchi Reindeer Herding Ritual, Anderson D.G., Wishart R.P., et Vaté V. (eds), About the Hearth : Perspectives on the Home, Hearth and Household in the Circumpolar North, New York & Oxford, Berghahn, 2013.
  • From Collective Enthusiasm to Individual Self-Realization: History and Life Experiences of the House of Culture of Anadyr’ (Chukotka) (avec G. Diachkova), in B. Donahoe & J.O. Habeck (eds), Reconstructing the House of Culture: Community, Self, and the Makings of Culture in Russia and Beyond, New York & Oxford: Berghahn, 2011, p 29-54.
  • Co-direction et introduction (avec J.O. Habeck & O. Povoroznyuk) de Gender Shift in the Russian North, numéro spécial de la revue en ligne Anthropology of East Europe Review, 2010, 28 (2).
  • Dwelling in the Landscape among the Reindeer Chukchis, in P. Jordan (ed), Landscape and Culture in Northern Eurasia, Walnut Creek CA, Left Coast Press, 2010, p. 135-160.
  • Redefining Chukchi Practices in Contexts of Conversion to Pentecostalism (Russian North), in M. Pelkmans (ed), Christian Conversion after Socialism: Disruptions, Modernisms and the Technologies of Faith, New York & Oxford: Berghahn, 2009, p. 39-57.
  • Savoirs et représentations du renne, Etudes/Inuit/Studies, 31 (1-2), 2007, p.273-286.
  • (dir. avec S. Beyries) Les civilisations du renne d’hier et d’aujourd’hui : approches ethnohistoriques, archéologiques et anthropologiques, Actes des XXVIIe Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes, Antibes : éditions APDCA, 2007.
  • Une ethnographie du feu chez les éleveurs de rennes du nord-est sibérien (avec S. Beyries), in S. Beyries et V. Vaté (eds), Les civilisations du renne d’hier et d’aujourd’hui : approches ethnohistoriques, archéologiques et anthropologiques, Actes des XXVIIe Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes, Antibes : éditions APDCA, 2007, p. 393-419.
  • The Kêly and the Fire: An Attempt at Approaching Chukchi Representations of Spirits, in F. Laugrand et J. Oosten (eds), La nature des esprits. Humains et non-humains dans les cosmologies autochtones, Québec : Presses de l’Université Laval, 2007, p. 219-239.
  • « La tête vers le lever du soleil » : orientation quotidienne et rituelle dans l’espace domestique des Tchouktches éleveurs de rennes (Arctique sibérien)», Etudes, Mongoles, Sibériennes, Centrasiatiques et Tibétaines, 36-37, 2006, p. 61-93.
  • Kilvêi : The Chukchi Spring Festival in Urban and Rural Contexts, in E. Kasten (ed), Rebuilding Identity. Pathways to reform in Post-Soviet Siberia (3), Berlin, Dietrich Reimer Verlag, 2005, p. 39-62 (http://www.siberian-studies.org/publications/PDF/rivate.pdf).
  • Maintaining Cohesion through Rituals: Chukchi Herders and Hunters, A People of the Siberian Arctic, Senri Ethnological Studies 69, 2005, p. 45-68.

 

 

Liste des activités Virginie Vaté